Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Mar

Le Regard Eclair sur les rêves

Publié par Véronique Barek-Deligny  - Catégories :  #Regard Eclair, #Lightning Dreamwork

Le Regard Eclair sur les rêves

Lors des ateliers "Découverte du Rêve Actif" que j'ai récemment animés, nous avons appliqué la technique de base enseignée par Robert Moss: le Regard Eclair sur les rêves.

 

Pour partager et travailler sur nos rêves avec toute l'énergie qu'ils méritent, en groupe ou avec un partenaire, le Regard Eclair (Lightning Dreamwork) est une technique simple, rapide et utilisable en tous lieux et toutes circonstances pour peu que l'on respecte quelques règles fondamentales.

 

Il se déroule sur quatre temps:

 

1. Le récit du rêve

Il doit être aussi simple et clair que possible, sans ajout de commentaires ou de références personnelles. Le rêveur doit le raconter comme une histoire, au présent et à la première personne. Et comme toute histoire qui se respecte, le rêveur doit lui donner un titre! C'est pour lui la première opportunité d'être créatif à partir de son rêve.

 

2. Les questions

Le(s) partenaire(s) pose(nt) alors quelques questions afin de mieux connaître le contexte dans lequel replacer le rêve et dans quelle mesure il peut s'appliquer à la vie du rêveur, passée, présente ou future. Il n'est cependant pas question de devenir intrusif et de pénétrer dans l'espace personnel du rêveur plus que nécessaire.

-> La toute première question à poser concerne le ressenti du rêveur à son réveil. Cette question est fondamentale car un rêve ne sera pas considéré de la même manière selon que le rêveur en a ressenti du plaisir ou de l'angoisse par exemple.

-> Les questions suivantes concernent la réalité du rêveur: quels éléments du rêve reconnait-il dans sa vie présente? Et existe-t-il une possibilité pour que certaines parties de son rêve se produisent dans le futur, de manière littérale ou symbolique?

-> Enfin, il est bon de demander au rêveur ce qu'il veut apprendre à propos de son rêve et s'il avait posé une intention avant de se coucher; l'intérêt de cette dernière question étant de chercher dans quelle mesure le rêve dont il se souvient répond à cette intention.

 

3. "Si c'était mon rêve..."

C'est le moment où le(s) partenaire(s) intervient(nent) en apportant un commentaire sur le rêve, en exprimant tout ce qui lui(leur) vient à l'esprit (association d'idées, expériences, sentiments et même rêves personnels). Cette étape peut s'avérer extrêmement riche mais il est absolument nécessaire d'exprimer ses opinions en les débutant systématiquement par la formule: "Si c'était mon rêve, je penserais à ceci ou à cela...". Personne ne peut prétendre interpréter le rêve d'un autre: chaque rêveur est l'unique "propriétaire" de son rêve et de son interprétation. 

 

4. Honorer le rêve

Après avoir échangé avec son(ses) partenaire(s) dans le jeu du "Si c'était mon rêve...", le rêveur en est arrivé au point où il doit mettre en place un plan d'action: c'est à dire un moyen précis et concret de suivre le message du rêve. Cela peut être de faire des recherches sur les habitudes de vie d'un animal ou d'en placer une figurine sur son bureau, de porter cette robe rouge qui nous fait nous sentir si belle dans le rêve, d'appeler cette personne qui nous apparaît et qui semble avoir besoin de nous, de retourner dans ce rêve pour en obtenir plus d'informations... les plans d'actions peuvent revêtir n'importe quelle forme du moment qu'ils ont un lien avec le rêve.

Enfin, pour terminer le processus du Regard Eclair, il est demandé au rêveur de trouver ce que Mark Twain appelait un "snapper": un mot d'ordre, un slogan, une formule, quelque chose qui "claque" (snap en anglais) et qui recèle toute l'énergie du rêve et de ses éclaircissements.

Trouver la bonne formule est un moyen efficace pour retenir le message...

 

Commenter cet article

À propos

Ce blog s'adresse à tous ceux qui souhaitent faire entrer le rêve dans leur réalité